News       Books      Biography       CV       ︎    ︎


“Create the unique from the multiple”


”Créer l’unique à partir du multiple”






Camille Vignaud


Artist
Based in Paris



Camille Vignaud’s work is about memory. She illuminates the process of sublimation and contemplation, like a photographer who seeks to highlight time and print memories. She reveals the imprint of the residual layers of memory where time has done its work.

Just like the wind that erodes mountains, memory is a reality shaped by the passing of time. The resurgence of a memory is often elusive, and in this game of appearance and disappearance it is the question of perception that the artist highlights - reality or illusion?

It is these mechanisms of memory and remembrance that she attempts to capture in her works in order to highlight the different dimensions of universal and individual memory and their resonances.

Papers, image fragments, words, graphite, gold and light are both the vectors and the reveals that allow him to recompose memories and emotions. It is an archeology of memory that is given to us to see in these works where matter and light reveal the insignificant beauty of the infra-ordinary. We dive into the work to probe the contours of memory and question its meaning.





Camille Vignaud



Artiste
Basée en région parisienne



Le travail de Camille Vignaud questionne la mémoire dont elle éclaire le processus de sublimationet de contemplation, à l’image d’une photographe qui cherche à mettre en lumière le temps et à imprimer des souvenirs. 
Elle révèle l’empreinte des couches résiduelles de la mémoire là ou le temps a fait son oeuvre.

Tout comme le vent qui érode les montagnes, le souvenir est une réalité façonnée par le temps qui passe. La résurgence d’un souvenir est souvent insaisissable, et dans ce jeu d’apparition et de disparition c’est la question de la perception que l’artiste souligne - réalité ou illusion?

Ce sont ces mécanismes de la mémoire et du souvenir qu’elle tente de saisir dans ses oeuvres pour ainsi mettre en évidence les différentes dimensions de la mémoire universelle et individuelle et leurs résonances.

Les papiers, les fragments d’image, les mots, le graphite, l’or et la lumière sont à la fois les vecteurs et les révélateurs qui lui permettent de recomposer souvenirs et émotions. C’est une archéologie de la mémoire qui nous est donnée à voir dans ces oeuvres où matière et lumière révèlent l’insignifiante beauté de l’infra-ordinaire. 
Nous plongeons dans l’oeuvre pour y sonder les contours de la mémoire et en questionner le sens.