Justine Abitbol & Félix Cornu


Filmmaker, photographer & photographer
Based in Paris

Je suis partie aux États-Unis afin de me confronter à l'absence de mon père, que j'ai fantasmé en personnage de film.
Pendant le voyage et jusqu'au Montana, j'écris des lettres à mon père
“ à propos de son film Mon père d'Amérique.
Le travail de Justine Abitbol est personel et intime. Elle parle entre autre de masculinité, de son rêve d’être un cowboy
et de l’adolescence. Son travail cinématographique se mèle à sa pratique photographique. 

Les photos de nu de Justine rejoignent le travail de Félix par leur unité de lieu et leur volonté d’intimité et de portrait. Cela mènera dans un futur proche,
à un livre sous le nom temporaire de “Visitors”. Il réunira des portraits intimes des personnes qui auront posées pour leurs projets respectifs dans leur appartement parisien. 

Avec une pratique du tirage soutenu, Félix Cornu expérimente dans un premier temps les supports et fais des auto-éditions avec ses photographies.
Après des expérimentations variées dirigées vers le style documentaire, son écriture photographique se métamorphose en un travail plus intime.  
Dans ses portraits de femmes, il recherche la nudité féminine, pure, et souhaite vraiment se détacher de la sexualisation du corps. 
Aujourd’hui il poursuit cette série constituée de portraits nus de couples et de femmes qu’il invite dans son appartement. 


︎ Justine Abitbol
︎ Félix Cornu